Les clubs in US

Sujet marrant à mon goût, véritable choc culturel, en tous les cas.

Les clubs ici (vous aurez bien évidemment compris les boîtes de nuit) sont TRES différents de nos « clubs » français.

boite

Je ne parle pas des établissements en soit, hein. Non, les endroits sont assez similaires : ambiance night club, lumière tamisée, spots de ouf, bar, musique de tout genre pour vous faire vous trémousser…

Bref, on trouve ça aussi en France. La différence réside donc dans l’ambiance et le comportement des « clubbeurs » !

Déjà, on vérifie scrupuleusement votre ID avant d’entrer et TOUT LE MONDE y passe. Ce n’est vraiment pas comme chez nous, où on n’est jamais trop sûr de se faire contrôler.

Et à 3 heures du mat, la fête est finie et tout le monde est prié de s’en aller. La première fois, ça m’a fait vraiment très bizarre, j’ai presque cru que c’était une blague

Autre différence, les filles ont, pour la plupart des tenues un peu plus légères : court, échancré+++, talons dignes du plus haut des escabeaux, coiffures de conséquence, make-up couvrant. Ça plaisante pas, quoi !

Korea-Style-Princess-font-b-USA-b-font-font-b-Flag-b-font-font-b-Fabric

Bref, quasi toutes les filles sont comme ça et je peux vous dire que ça détonne ! lol

Pour les mecs, on trouve plusieurs styles : ça va du polo-jean au costard. Oui, ici, ce n’est pas ringard de sortir en costard en boîte. C’est même plutôt classe, je trouve !

Passé ce premier constat, focalisons nous sur la piste de danse. Ici, on comprend mieux pourquoi le twerk a du succès. La majorité des nanas bouge et ondule en mode « j’ai les hormones en ébulition ».

Et je n’exagere pas : il est courant de voir des filles se frotter contre des inconnus et clairement mimer l’acte sexuel ( encore que pour certaines, le doute demeure et je n’arrive pas à decider si c’est uniquement du mime, lol ).

Bref, je rigole, chacun fait ce qu’il veut de son corps !

Le seul truc, c’est que, bien souvent, ces mêmes filles sont celles qui entretiennent le délire des dates. En gros, prude le jour, enflammée la nuit. Je sais qu’on a aussi des gens qui se comportent comme ça en France mais je vous assure que ce n’est vraiment pas dans les mêmes proportions.

Autre point et pas des moindres: la drague est très présente. Si tu veux simplement aller danser avec tes copines, oublie.

Il y aura forcément des mecs qui vous aborderont. Beaucoup plus qu’en France, vraiment.

Les mecs offrent très rapidement un verre à boire, discutent, vous entraînent pour danser ( non, non, lâche moi ) et demandent très vite votre numéro. Car ici, comme je l’ai déjà écrit, donner son numéro ne signifie absolument rien.

De plus, quand vous êtes étrangère ( et française !), vous avez une aura assez folle et on peut rapidement avoir l’impression d’être un morceau de viande au milieu d’une meute de loups affamés.

Car nous, étrangères, européennes, avons la réputation d’être des filles plus « faciles » que les américaines, moins prudes. Faudra m’expliquer parce que quand je vois le comportement de ces ladies en boîte, à côté, j’ai l’impression d’être Mère Thérèsa à un gala de bienfaisance. Enfin à peu près quoi, vous m’avez compris.

Essayez un peu de vous figurez le tableau : moi, tenue du soir pas provoc, dansant sans trop de fantaisie.

Voilà comment, dans ce contexte, certains m’ont abordé, voilà les meilleurs :

« j’adore tes cheveux courts, depuis quand tu les as comme ça ? » (whaaaaat ?)

– « tu viens avec moi dans le carré VIP? » (c’est devenu une blague avec mes potes)

-« ta robe est superbe. » (ce à quoi, j’ai bien failli répondre : « H&M, 20$« …)

-« tu es super classe. » (Moi ? HAHAHAHAHAHAHAHA)

-« une fille comme toi devrait profiter à fond de la soirée. » ( non mais de quoi je me mêle ? )

-« tu es française ? Oh mon dieu, ton accent est trop sexy. » (A l’aide, un psychopathe !)

Ceux qui me connaissent et ont idée de mon aisance à parler à des inconnus ( rire nerveux ) doivent s’étouffer en lisant ça !

Donc maintenant je développe une habileté à me défaire de ces rencontres particulières et éphémères.

De toute façon, comme je le dis à mes potes :  » c’est pas dans un club qu’en général tu rencontres quelqu’un de sérieux » et puis, ça tombe super bien puisque je ne suis pas à la recherche d’un boyfriend ou husband pour posséder la carte verte ou autre d’ailleurs (lol)!

Bref, je m’emballe mais vous avez saisi : encore un p’tit décalage culturel, m’enfin pas le dernier…

Ah et pour dire que je dois quand même m’américaniser, j’ai ma pairs de « high heels » désormais et c’est bien sur mes échasses que je sors explorer DC by night.

 

Capture d’écran 2014-05-19 à 22.17.09

Olalala !

See you, you french guys !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.