Ecrire

Après des siècles sans un article ( oui, je suis toujours vivante, don’t worry !), me voilà, mes petites mains au dessus de mon clavier. En suspension, la tête en effervescence à cogiter ( oui, je n’ai pas trop changer).

« Qu’est ce que je pourrais bien raconter ? »

Il y en a des trucs à dire, des choses pour lesquelles il y a matière à s’indigner ou juste à déblatérer.

Ah ben tiens, si je parlais d’inspiration.

Cette si précieuse et curieuse compagne.

Qui vous envahit quand on ne s’y attend pas. Puis, au contraire qui disparait quand on l’attend de pied ferme…

Je suis sortie d’une période, il y a quelques mois ,de créativité tristoune avec pas grand chose à raconter et une plume fainéante (saleté va).

Quand on aime écrire, qu’on a passé les quinze dernières années (oh punaise le coup de vieux!) à remplir des cahiers et autres document Word de mots en rêvassant d’être un jour, ô saint graal, écrivain (oui, la modestie a toujours été une de mes qualités premières), c’est légèrement problématique.

Mais bon, la vie connait des hauts, des bas… J’ai la plume plutôt nostalgique ou colérique et il me faut passer par des états émotionnels forts pour écrire « facilement » (en mode une page par minute).

Lorsque je vais bien et que mes journées sont bien remplies, j’écris peu ou pas du tout.

Vivement la dépression pour pondre un best-seller !

(quand on dit qu’il faut se sacrifier pour son art !)

Heureusement, j’ai décidé qu’avant de tenter la dépression comme moyen de renouer avec l’écriture prolifique, j’allais m’octroyer du temps pour griffonner.

Je vais prendre du temps pour moi et pour écrire.

Je vais essayer l’écriture « adulte » de manière cadrée, cela va me demander du travail mais après tout, je ne crains plus trop l’angoisse de la page blanche (j’ai eu le temps de me familiariser avec cet effroi).

Et puis, j’aime vraiment trop construire, imaginer et tricoter mes histoires pour abandonner cela complètement au fil du temps.

Alors, c’est parti, objectif 2017, écriture !

Ah et puisqu’il parait qu’il ne faut pas se mettre trop de pression et d’objectif trop haut, je tiens à préciser que « objectif écriture » ne signifie pas « objectif publication ».

Step by step :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *