Les montagnes russes

Samedi dernier, j’ai eu l’occasion  de me rendre à Six Flags, fameux parc d’attraction localisé dans le Maryland.

Au programme, des manèges à sensation fortes. J’ai pu testé des roller coasters en tout genre : celui où l’on reste debout (tout en étant anarché bien sûr) ou encore celui, où l’on est allongé et où on ne voit rien venir.

Bref, de quoi bien s’époumoner, faire son plein d’adrénaline et relâcher de la pression.

J’aime toujours autant ce genre de trucs.

10568806_10203822373056968_8695073501783301831_n

Et c’est au milieu de ce parc que j’ai réalisé que j’arrive quasiment à la moitié de mon année américaine : et pour le moment, force est de constater que cela a été 6 mois chargés d’émotions de toutes les couleurs.

Je ne cesse pas de changer, vraiment, beaucoup.

Je grandis, je mature. À 26 ans, j’en apprends encore tous les jours sur moi, sur mes envies, sur ce qui compte vraiment, sur la vie et notre monde si complexe.

Et cette année américaine, cette expérience est bien digne de l’intensité du plus impressionnants des roller coasters.

Ça remue, fort, des fois même trop. Ça fait peur, on se demande même pourquoi on s’inflige ça.

Et puis le manège s’arrête, je ris fort, je suis grisée par tous ces loopings et cette vitesse.

Je suis contente d’avoir essayé,  de ne pas avoir renoncé, d’avoir été au-delà de mes craintes.

Je ne regrette rien. Je n’ai qu’une envie, continuer à faire des loopings, des vrilles, aller toujours plus vite.

Vivre toujours plus fort.

photo 1-6

See you, you French guys !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.