Conduire aux USA : check!

ça y est, je peux le dire, je conduis aux USA ! 

Samedi 7 février, Fernando, mon hostdad m’a accompagné et expliqué comment fonctionnait la Nissan Murano (pardon pour ceux qui trouvent cela indécent) et après quelques réglages et explications, j’ai conduit pour la première fois dans mon nouvel environnement.

Je redoutais un peu cette étape mais laissez moi vous dire ceci : c’est tellement plus simple ici !

Je m’explique : tout est grand, les routes ne font pas exception (encore plus en banlieue). Du coup, il y a de la place, on ne se sent pas étriqué. Pour illustration, c’est rare d’avoir à faire un créneau ici.  De plus, le trafic est assez tranquille, les panneaux et feux sont très clairs. Bref, EASY.

Surtout quand, en plus, il s’agit de conduire une belle voiture à la pointe de la technologie. Car, ne nous mentons pas : je conduis un salon sur roues. La Nissan Murano est confortable, a des réglages pour tout et avec la boîte automatique, est aussi simple à conduire qu’une « voiture de golf ».

Capture d’écran 2014-02-08 à 23.56.102012-nissan-murano-LE-AWD-tv-close-upNissan_Murano_dCi_2012_501

Mes sorties les plus régulières avec la voiture sont bien sûr emmener Javier, mon hostkid, quelque part ou accompagner Gabriella, ma hostkid, au Country Club, où elle fait du tennis.

Mais heureusement, ma famille d’accueil (comme j’ai déjà du le mentionner précédemment dans un autre article) a trois voitures : une superbe Ford, la Nissan Murano et une adorable Mini <3 ! Quand je suis avec les enfants, c’est vrai que la Murano est plus logique car il y a beaucoup de place et c’est plus agréable.

De plus, la Murano a un GPS donc cela permet d’avoir une sécurité et de ne pas se perdre.

AWESOME 

Ah et pour l’aspect « sérieux » de l’article : en fonction de l’état américain dans lequel vous êtes, pour conduire légalement, le permis international peut ne pas suffire. Il peut être obligatoire de repasser son permis de conduire (en partie ou même complètement). En Virginie, ce qui est cool, c’est que si l’on possède un permis délivré par le Canada, la France ou l’Allemagne (ne me demandez pas pourquoi seulement ces 3 pays !), il n’y a pas de code de la route ou d’examen pratique de conduite à repasser. Il faut simplement avoir sur soi ses permis français et international. That’s all.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.